Cratère Mont Soufflard

Cendres noires et géologie


Le minerai appelé terre-houille au XVIIIème siècle est appelé lignite au

XIXème siècle.

Il s'agit d'un charbon imparfait ayant la même origine que celui-ci.

On découvrit de plus, dès le début, de nombreux végétaux fossilisés,

des troncs d'arbres et notamment des palmiers dans les différentes

cendrières. Cette ressemblance avec le charbon resta longtemps un sujet

d'espoir et suscita des recherches pour trouver du charbon dans notre

région. Depuis 1770, date à laquelle Belly de Bussy crut en avoir trouvé

à Beaurieux, nombre de sondages furent effectués, et particulièrement

au XIXème siècle. Cet espoir subsistait encore en 1904 puisqu'on fit un

sondage à Vailly jusqu'à 137 mètres de profondeur. Les recherches ont fait

apparaître la présence de l'eau, elle-même liée à la présence

de couches d'argile. On appela donc ces couches géologiques au

XIXème siècle des « couches d 'argile à lignite ». C'est pourquoi, de nombreuses

tuileries, poteries, briqueteries sont associées aux cendrières ou

très proches d'elles. Enfin, on a découvert de nombreuses pyrites dans

ce minerai et donc la présence de soufre et de fer, dès le XVIIIème siècle.

Au XIXème siècle, on parle donc de « lignite pyriteux».

L'épaisseur moyenne des couches varie de 30 cm à 2,50 m ; le plus souvent,

la veine principale a environ 2 m. Il y a parfois plusieurs couches séparées par

des couches d 'argile.


Cendres noires et chimie


Les pyrites contenues dans le minerai s'oxydent spontanément en présence

de l'oxygène humide et se transforment en sulfate ferreux et en

acide sulfurique. Celui-ci réagit sur l'argile pour donner du sulfate d'alumine.

La réaction est exothermique et cette chaleur de combinaison peut

s'élever considérablement jusqu'à enflammer les lignites, et elle est souvent

suffisante pour cuire l'argile et la colorer en rouge.

Voilà expliquée l'inflammation spontanée qui avait tant frappé lors de sa

découverte.


Les cendres noires et l'agriculture


Dès le début, comme nous l'avons vu, les cendres noires ont été utilisées

comme engrais et produites dans ce but. Cela a duré plus d'un siècle dans

son usage général. Les cendres noires furent progressivement concurrencées

par l'apparition des nouveaux engrais chimique au début du XXème siècle.


L'utilisation des cendres noires comme engrais


L'Avant Coureur de 1760 nous rapporte que les laboureurs et jardiniers

ont fait plusieurs essais de cette terre brûlée et non brûlée pour amender

leurs terrains . Elle sert à réchauffer les terres et à les préserver des insectes.

Elle est aussi très bonne pour les arbres fruitiers et les grains ronds,

pour les trèfles, luzernes, sainfoins, etc. Elle change la nature des herbes

des prés et les fertilise.


Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com