Fond ecran accueil

Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle

[Chaix d'Est-Ange]

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


FRANSURES (de).

Armes d'argent à une fasce de gueules chargée de trois besants d'or.

Supports deux lions (alias deux licornes).

Cimier un lion errant (alias une tête et un col de licorne).


La famille de FRANSURES, éteinte dans les mâles en 1899, appartenait

à l'ancienne noblesse chevaleresque de Picardie.

Elle a eu pour berceau une seigneurie de son nom située à cinq lieues au

sud d'Amiens et aussi à cinq lieues au nord-est de Villers Tournelle.

On en trouvera une généalogie dans les manuscrits de Chérin.

On trouvera dans le Nouveau d'Hozier et dans les Carrés d'Hozier

les preuves de noblesse qu'elle fit au XVIIIème siècle pour la maison de

Saint-Cyr et pour l'Ecole militaire.

On trouvera aussi des renseignements sur la famille de Fransures dans l'Annuaire de la noblesse de 1844.


La famille de Fransures a pour premier auteur connu un Mathieu

de Fransures qui vivait en 1157.

Bergues de Fransures se croisa en1199 dans l'assemblée tenue à Compiègne

par Thibaud, comte de Champagne, et commanda un corps de latins lorsque

les Croisés rétablirent sur son trône l'empereur Isaac Comnène.

Villehardouin rapporte dans son histoire de la conquête de Constantinople qu'il fut député

par ses compatriotes vers l'empereur Baudouin pour essayer de le réconcilier avec le marquis de Montferrat.

Le nom et les armes de ce vaillant gentilhomme ont été inscrits aux Salles des Croisades

du musée de Versailles.

Le nom de la famille de Fransures figure dans un grand nombre d'actes

des XIII, XIV et XV siècles.

Jean de Fransures, chevalier de Saint-Jean-de-Jérusalem, était en 1462 bailli

de Morée et grand prieur d'Aquitaine.

La filiation n'est régulièrement établie qu'à partir de Jean de

Fransures l'aîné, dit Flamand, écuyer, seigneur de Tilloy, près de Roye,

qui était décédé en 1480. On présume que la femme de ce seigneur

appartenait à la famille des Quesnes et était fille, ou soeur, de

Jean des Quesnes, dit Karodos, chevalier, seigneur de Villers et de Boulogne-

la-Grasse. Il résulte, en effet, d'un acte du 22 janvier 1480 que

Jean II de Fransures, fils de Jean I  qui précède, recueillit la succession

de ce Jean des Quesnes, dont il était le plus proche parent. Par cet

acte du 22 janvier 1480, Jean II de Fransures vendit ou tout au moins

engagea la terre de Villers à Laurent Herbelot, seigneur de Ferrières, dans

la paroisse de Montdidier. Il épousa, le 23 février 1490, Marguerite

le Borgne et fut père de Jean III de Fransures, écuyer, seigneur de Villers-

Tournelles, auquel seulement le travail de Chérin fait remonter la

filiation.

Jean III de Fransures, fit le 4 mars 1541 une donation à son

fils aîné Antoine celui-ci fut maintenu dans sa noblesse par jugement

du 9 février 1540 et mourut en 1556 sans laisser de postérité.

Son frère, Philippe, fils puîné de Jean III, recueillit après lui la seigneurie

de Villers-Tournelles. Il était archer des ordonnances du Roi

quand il épousa, le 16 janvier 1534, demoiselle Jeanne de Billaut.

Il rendit hommage au prince de Condé le 22 avril 1556 et mourut

en 1568. Son fils, Louis de Fransures, marié d'abord le 14 août 1570

à Adrienne de Goussencourt, puis à Antoinette de Béthisy, rendit

hommage au prince de Condé, le 6 mai 1562, pour sa seigneurie de

Villers-Tournelles, fut maintenu dans sa noblesse par arrêt du

21 juin 1599 et mourut en 1622. Il avait eu trois fils dont l'aîné, Antoine,

marié successivement le 3 août 1600 à Catherine le Grand de Puiseux

et le 7 juillet 1613 à Louise de Verny, continua la lignée et dont le

deuxième, Charles, tué au siège d'Ostende en 1604, et le troisième,

Jean, furent admis dans l'ordre de Malte en 1597 et 1598.

Jacques de Fransures,  seigneur de Villers-Tournelles, fils d'Antoine, épousa Jeanne-

Françoise de Guillerme par contrat passé à Montdidier le 29 septembre

1651 et fut maintenu dans sa noblesse, le 10 août 1666, sur

preuves remontant à 1527, par jugement rendu à Amiens de l'intendant

Colbert. Son fils, François-Roger de Fransures, seigneur de Villers-

Tournelle, épousa Marie de Pestiviau par contrat passé en 1678

devant notaire à Compiègne. Celle-ci était veuve quand elle fut

maintenue dans sa noblesse, le 18 mai 1716, par jugement rendu à

Amiens de M. de Bernage, intendant, avec ses deux fils, Louis-Roger,

plus tard chef d'escadre des armées navales, marié à Compiègne

en 1718 à Marie-Françoise le Féron de Besancourt, et Jacques-Jean,

page du Grand maitre de Malte, décédé dans la suite sans postérité.

Le rameau du seigneur de Tilloy et d'Hiencourt avait été maintenu

dans sa noblesse, le 6 juin 1698, par jugement de M. Bignon, intendant

d'Amiens. Antoine-Joseph de Fransures, né en 1727, fils de

Louis-Roger, épousa à Paris en 1758 Angélique-Charlotte Véramy

de Varennes, fille d'un secrétaire du Roi, receveur des tailles de

l'élection de Montdidier. Il fit en 1773 des preuves de noblesse pour

obtenir l'admission, parmi les pages du prince de Condé, de son

fils, Louis-Antoine, né à Montdidier en 1760.

M. de Fransures, seigneur de Villers-les-Tournelles, prit part en 1789

aux assemblées de la noblesse du bailliage de Montdidier.

Louis-Édouard-René, connu sous le titre de comte de Fransures,

décédé en 1870, épousa vers 1825 Mlle  Cavé d'Haudicourt. Son fils,

Louis-Joseph-Oswald, comte de Fransures, né en 1826, conseiller

général de la Somme, décédé en 1899, fut le dernier représentant

mâle de sa famille. Il avait épousé en 1853 Mlle du Bos de Gribeauval

dont il ne laissa que des filles, Mesdames de Briançon, Cavé d'Haudicourt

de Tartigny, de Baudus et du Bos d'Hornicourt.

La famille de Fransures avait fourni de nombreux officiers,

Trois chevaliers de Malte en 1597, 1598 et 1618,

des demoiselles de Saint-Cyr en 1692, 1728, 1731, 1775, etc.


Principales alliances d'Hangest, de Goussencourt, de Béthisy

de Briançon 1878, Puissant de la Villeguérif 1844, Poitevin de la

Motte 1845, le Féron 1748, de Blottefière, etc..


De Fransures Blason de Fransures_2 Blason de Fransures_2
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com